Fondation TAYLOR
1 rue la Bruyère, 75009 Paris
Du 7 au 30 septembre 2006,
Atelier 4ème étage
De 13h à 19h sauf dimanche et lundi

La foule joyeuse des vacances, des moments heureux en famille bercés par les orphéons où tout n’est que liberté et détente, Alexandre Pineau excellait à les faire revivre sur la toile avec une belle fraîcheur d’inspiration. Son oeuvre parcourue d’humanité reflète une attention à l’autre ; elle est la mémoire d’un temps révolu où la vie, souvent difficile, n’empêchait pas les fêtes simples.

Alexandre Pineau s’intéressait aussi aux rues animées, à la banlieue, faisait vivre des clowns, évoquait des routes sur lesquelles circulaient des roulottes chaotiques ; tout un univers teinté de populisme (NDRL : au sens littéraire du terme) qui obéissait également à sa réalité picturale. Ses compositions, bien loin du cliché, nous touchent car elles sont sous-tendues de tendresse. Ce peintre généreux a consacré une partie de son temps aux autres : durant 40 ans il a oeuvré au sein de la Fondation Taylor dont il a été le secrétaire général de 1950 à 1970. Chacune de ses toiles se lit comme un poème, réalisée en une écriture exempte de détails superflus et où la couleur esquisse la forme. Parfois une maladresse voulue le rapproche de l’art naïf. On devine son bonheur à travailler une matière nourrie, oscillant entre les gris raffinés et les ocres foncés, pour évoquer les jours d’hiver et les tons lumineux d’une palette qui chante les rouges, les jaunes ardents, les bleus des mois d’été. Issue d’un travail mûri et témoin d’un talent authentique, cette oeuvre nous arrive comme une bouffée d’air frais.

Nicole Lamothe

Magazine Univers des Arts

Alexandre Pineau, Painter, 1893-1970
September 25, 2006
Fondation TAYLOR
1 rue la Bruyère, 75009 Paris
September 7-30
4th floor studio
From 1 to 7 p.m. daily, except Sundays and Mondays
Happy crowds on vacation, joyful moments with the family, the music of a band, freedom and leisure… Alexandre Pineau was a master at bringing these moments to life on canvas, with an inspired freshness.

His work is full of humanity and reveals his consideration for others; it is a reminder of times gone by where life, although difficult, did not exclude simple celebrations.
Alexandre Pineau was also curious about lively streets and suburbs; he brought clowns to life, pictured caravans on chaotic roads. He portrayed a whole populist universe. His compositions, very far from stereotypes, are touching by their understated tenderness.

This generous artist devoted part of his time to others: he spent 40 years working for Fondation Taylor, where he was corporate secretary from 1950 to 1970. Each of his paintings reads like a poem, without any redundant details, color merely hinting at a shape. Sometimes, an intended blunder connects him with art naïf. You can feel his pleasure of working with a rich matter, fluctuating between subtle greys and dark ochres to suggest winter days and bright shades of red, luminous yellows and radiant blues for summer months. His paintings are the result of his maturity and a proof of his indisputable talent. They truly are a breath of fresh air.

Nicole Lamothe
Univers des Arts Magazine